Mieux vivre avec ma spondy au quotidien : Quelques astuces du quotidien

La spondylarthrite ankylosante (SA) est une maladie inflammatoire chronique qui se caractérise par des crises douloureuses (dites « poussées »), entrecoupées de périodes d’accalmie (dites « de rémission »). Si les poussées ne peuvent pas toujours être empêchées, de bonnes pratiques d’hygiène de vie peuvent vous aider à les prévenir ou à en réduire l’intensité. De petites habitudes à prendre au quotidien pour améliorer votre vie avec la Spondy !

 

Bon (mais sain) appétit !

Un surpoids, au-delà d’autres effets négatifs sur votre santé, peut avoir des effets délétères sur vos articulations et votre colonne vertébrale. En plus des éventuels régimes alimentaires qui pourraient vous être proposés, sachez que :

  • A ce jour, aucun régime alimentaire n’a fait ses preuves dans le cadre d’une SA. En revanche, il est conseillé d’adopter une alimentation équilibrée et de surveiller votre poids
  • Un apport suffisant en calcium et en vitamine D peut être recommandé pour éviter les complications osseuses.

 

On (se) bouge !

Pratiquer une activité physique adaptée, en concertation avec votre médecin, peut permettre d’améliorer la mobilité articulaire. Les bienfaits de l’activité physique peuvent être multiples :

  • Augmenter votre souplesse
  • Augmenter votre amplitude articulaire
  • Augmenter votre capacité pulmonaire et musculaire
  • Réduire vos raideurs et vos douleurs
  • Améliorer la qualité de votre sommeil

 

Ne reste plus qu’à trouver un sport qui vous convient, car la régularité de votre pratique est essentielle ! Le mieux est évidemment de choisir une activité qui vous plaît, après discussion avec votre médecin, sachant que :

  • les sports à impact, comme le running, sont à éviter
  • les sports de contact (arts martiaux, etc. ) doivent être pratiqués avec attention car ils peuvent augmenter le risque de fracture

 

Quelle que soit l’activité sportive que vous souhaitez commencer, parlez-en d’abord avec votre médecin. Il saura vous conseiller l’activité qui est la plus adaptée pour vous.

 

Bouger, c’est plus facile qu’on le croit !

Voici quelques idées pour bouger sans même vous en rendre compte :

  • Descendez une station avant votre arrêt de bus ou de métro habituel pour finir le trajet à pied
  • Prenez l’escalier plutôt que l’ascenseur ou l’escalator
  • Promenez votre chien, baladez-vous avec vos enfants ou petits-enfants !
  • Quand vous êtes devant un écran, faites des pauses au moins toutes les demi-heures : non seulement cela vous fera bouger, mais en plus cela reposera vos yeux !

 

Tabac : une (bonne) raison de plus d’arrêter !

En plus de ses nombreux impacts délétères sur la santé en général, la consommation de tabac aurait une influence négative sur l’expression et l’évolution de la SA. Pour limiter votre consommation ou arrêter de fumer, demandez du soutien : 97% des fumeurs n’y arrivent pas sans aide.

Sachez également que l’Assurance Maladie peut vous faire bénéficier d’un remboursement forfaitaire des substituts nicotiniques sous certaines conditions notamment sur présentation d’une ordonnance de certains professionnels de santé ; la prescription permet une délivrance avec avance de frais et une prise en charge des traitements par substituts nicotiniques (patch, gomme, pastille, inhalateur...) à hauteur de 150 € par année civile et par bénéficiaire.

 

Bonne nuit les Spondy !

La fatigue est un symptôme fréquent chez les patients atteints de SA. Ils peuvent résulter de l’activité de la maladie elle-même (notamment de douleurs articulaires nocturnes) mais l’anxiété peut aussi contribuer à déréguler votre sommeil. Pour passer de meilleures nuits, quelques règles simples peuvent être mises en place, en plus d’en parler avec votre médecin :

  • Lorsque vous ressentez les signes typiques du sommeil (bâillement, paupières lourdes, étirements, yeux qui picotent, etc), ne résistez pas à la fatigue : allez au lit.
  • Créez un environnement calme et apaisant : pièce aérée chaque jour, bien isolée, calme, température autour de 18-20 °C, bonne literie, etc.
  • Mettez en place une routine de sommeil : horaires de coucher et de lever les plus réguliers possibles
  • Le soir, évitez les excitants (alcool, café) et les repas trop copieux
  • Arrêtez toute activité stimulante (par exemple le sport) au moins une heure avant de vous coucher.
  • Evitez les stimulations auditives, visuelles (luminosité, veilleuses) ou intellectuelles fortes

Où en êtes-vous dans votre vie avec la spondy ?

Ma Spondy et moi : Ensemble autrement

Les associations de patients

Le dialogue et la communication sont essentiels pour mieux vivre sa maladie. Les associations de patients représentent, pour vous et pour vos proches, un soutien précieux.

En Savoir plus