Partir en vacances avec sa Spondy

Voyager quand on est atteint de Spondylarthrite Ankylosante (SA) n’est pas contre-indiqué, au contraire ! Il faut cependant prendre certaines précautions pour que tout se passe bien, surtout si l’on part loin. Avant de partir, dans les transports et sur place, suivez notre guide pour passer des vacances sereines avec votre Spondy !


Vacances j’oublie tout… sauf ma Spondy !

Même en vacances, si vous êtes couvert par un traitement médicamenteux, celui-ci ne doit normalement pas être interrompu. C’est pourquoi, quelle que soit la durée de votre séjour, il vous faudra anticiper.
- Veillez à apporter avec vous une quantité suffisante de traitement pour être couvert sur l'ensemble du séjour.
- Si vous partez à l’étranger pour une longue durée, pensez à demander à votre médecin une ordonnance avec le nom international de votre traitement et un certificat médical en anglais afin de pouvoir être compris et/ou vous procurer votre traitement sans difficulté sur place.
- Gardez toujours votre ordonnance avec vous si vous devez prendre l’avion, car elle peut vous être demandée par les services de sécurité ou les douanes à l’aéroport ;


Partir à l’étranger avec une SA, ça se prépare !

Si vous voyagez à l’étranger, quelques précautions s’imposent : la destination que vous aurez choisie peut en effet impacter votre confort. Le climat de la région où vous vous rendez – sec ou humide, chaud ou froid – peut occasionner des douleurs accrues chez certaines personnes atteintes de SA : pensez-y en faisant vos bagages, pour prévoir les vêtements adaptés. Pensez également à vous renseigner sur les vaccins recommandés ou imposés dans le pays de votre destination : vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur ou celui de Santé publique France, mais le mieux reste d’en parler à votre rhumatologue ou médecin traitant, pour qu’il vous indique lesquels faire et quand, en fonction de votre situation médicale personnelle.
Attention, certains vaccins peuvent être incompatibles avec certains traitements médicamenteux : une raison de plus de préparer votre voyage suffisamment en avance avec votre médecin !


La checklist d’un voyage serein avec sa Spondy

- Emportez avec vous des copies de vos ordonnances, si possible traduites en anglais, et comportant les dénominations communes internationales (DCI) pour pouvoir être compris des médecins sur place en cas de souci ;
- Pour les voyages en Europe ou en Suisse, demandez votre carte européenne
d’assurance maladie (CEAM) auprès de votre caisse d’Assurance Maladie au
moins 15 jours avant votre départ ;
- Apprenez à dire « Spondylarthrite Ankylosante » dans la langue du pays où vous
vous rendez : « ankylosing spondylitis » en anglais, et RDV ici pour découvrir la
traduction dans toutes les langues ;
- Lisez bien la notice de votre médicament avant de partir car certains peuvent
avoir des conditions de conservation particulières
- Si vous voyagez en avion, pensez à garder en cabine avec vous les traitements
dont vous avez besoin (et les ordonnances associées pour passer les contrôles de
sécurité à l’aéroport).
- Quoi qu’il arrive, prévenez votre médecin suffisamment en avance de votre
voyage, pour qu’il vous aide à le préparer au mieux et vous permette de partir en
toute tranquillité.


Bonnes vacances et bon voyage à tous les Spondys !

Ma Spondy et moi : Ensemble autrement

Ma Spondy et moi : Ensemble autrement

Les associations de patients

Le dialogue et la communication sont essentiels pour mieux vivre sa maladie. Les associations de patients représentent, pour vous et pour vos proches, un soutien précieux.

En Savoir plus