Les premiers signes de la spondylarthrite ankylosante

En premier lieu l’atteinte « axiale »

La spondylarthrite ankylosante est une maladie inflammatoire articulaire chronique se caractérisant par des atteintes du squelette « axial », qui comprend la colonne vertébrale, le bassin et la cage thoracique. Cependant, des atteintes « périphériques » peuvent également être observées. Elles peuvent concerner les articulations des membres inférieurs : hanches, genoux, chevilles, mais également les doigts et/ou les orteils, avec des douleurs et/ou des gonflements. Elle se manifeste généralement par des douleurs dorsales, pendant quelques jours ou quelques semaines, alternant entre des phases de crises (poussées) et des phases d'accalmie (rémission). C’est le rhumatologue qui coordonne la prise en charge de la spondylarthrite ankylosante, en collaboration avec le médecin traitant. Il pourra faire appel à d’autres spécialistes en cas de manifestations extra-articulaires, telles qu’une inflammation de l’oeil (uvéite), une inflammation intestinale ou l’apparition d’un psoriasis. L’une ou plusieurs de ces atteintes peuvent survenir au tout début de la maladie, parfois même avant l’apparition des atteintes articulaires.

 

La douleur : un des symptômes évocateurs

Les douleurs débutent essentiellement au niveau du bas et du milieu du dos. Au fur et à mesure, l’inflammation peut gagner le haut du dos et les vertèbres cervicales. C’est pourquoi les douleurs, en général plus intenses en fin de nuit et le matin, sont observées au niveau des fesses et de la colonne vertébrale. Une difficulté à inspirer profondément, voire une oppression thoracique, peuvent également apparaître. En présence de symptômes évocateurs de la spondylarthrite ankylosante, le médecin examine son patient et peut prescrire un bilan sanguin et des radiographies (utiles au diagnostic) :

  • Les analyses sanguines permettent notamment de rechercher les signes d’une éventuelle inflammation.
  • Les radiographies de la colonne et du bassin aident à localiser les premières atteintes articulaires dans les zones douloureuses du corps.

Témoignages de patients

 Les patients

Parlez-en à votre médecin

Le diagnostic doit être le plus précoce possible, pour mettre en place une prise en charge rapide et adaptée, afin d’atténuer les symptômes et éviter les complications.

 

Trouver un professionnel de santé sur le site Ameli.fr

 

H458136

Mieux vivre avec ma spondy au quotidien

Mieux vivre avec ma spondy au quotidien

Les associations de patients

Le dialogue et la communication sont essentiels pour mieux vivre sa maladie. Les associations de patients représentent, pour vous et pour vos proches, un soutien précieux.

En Savoir plus