Le dérouillage matinal dans la spondylarthrite ankylosante

De quoi parle-t-on ?


Le dérouillage matinal, encore appelé « déverrouillage », correspond au temps nécessaire pour retrouver une certaine mobilité lors du réveil. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a proposé une définition de cette sensation, qui survient au cours des maladies rhumatismales. On emploie ainsi le terme de « raideur », qui se caractérise par une difficulté à commencer un mouvement après une période d’immobilité, telle une nuit de sommeil. Une diminution de la mobilité articulaire et les douleurs ressenties lors des mouvements peuvent aboutir à cette sensation subjective de raideur.

 

Est-ce normal ?


La raideur matinale fait partie des symptômes et est un des critères utilisés par les médecins dans le diagnostic des rhumatismes inflammatoires comme la spondylarthrite ankylosante. La douleur associée à une raideur sont des signes liés à l'inflammation. En cas de douleur de type inflammatoire de la colonne vertébrale ou du bassin, associée à des raideurs matinales supérieures à 30 minutes, il est conseillé de consulter votre médecin généraliste ou votre rhumatologue. Des douleurs et raideurs de ce type peuvent aussi être présentes dans d'autres articulations, telles que les chevilles ou les genoux.

 

Existe-t-il des traitements ?


La plupart des médicaments disponibles et utilisés dans la spondylarthrite ankylosante ont démontré une efficacité sur la réduction de la raideur matinale, de la douleur et de l’amélioration de la mobilité de votre colonne et de votre bassin. Il est donc important de suivre le traitement prescrit par votre médecin, dans le cadre de la prise en charge globale de votre maladie. N'hésitez pas à noter les symptômes et d'autres informations, en vue de préparer au mieux votre prochaine consultation avec lui.

 

Que puis-je faire ?


Prendre le traitement prescrit par votre médecin. Ce dernier peut également vous conseiller, ou non, des exercices et/ou vous recommander des activités physiques, selon votre diagnostic et l'activité de votre maladie. Veillez à toujours lui demander son avis avant de commencer une activité physique. Votre médecin peut ainsi vous conseiller de pratiquer certains exercices, qui peuvent contribuer à prévenir l’enraidissement et les déformations, et à améliorer la souplesse, telle que la natation par exemple. Un certain nombre d’exercices à la maison pourraient avoir un effet positif sur la mobilité articulaire et sur la douleur, notamment les méthodes à base d’étirements, de relaxation, de respiration ou de postures… De fait, un autoprogramme peut vous être proposé par un professionnel de santé. Dans certains cas, il est également recommandé de faire de la rééducation et de la réadaptation avec l’aide d’un kinésithérapeute et ce, dès le début de la maladie. Ces pratiques vont vous permettre de lutter contre les douleurs et vous accompagner dans votre quotidien avec la spondylarthrite ankylosante. Elles vont également aider à améliorer ou limiter l’enraidissement de la colonne vertébrale ou des articulations.

 

H458184

Mieux vivre avec ma spondy au quotidien

Mieux vivre avec ma spondy au quotidien

Les associations de patients

Le dialogue et la communication sont essentiels pour mieux vivre sa maladie. Les associations de patients représentent, pour vous et pour vos proches, un soutien précieux.

En Savoir plus