Ma Spondy et moi : Ensemble autrement

Vous souvenez-vous de votre grand-mère atteinte de rhumatismes, et de ses alertes météo? « J’ai mal aux genoux, je sens qu’il va pleuvoir demain, crois-moi ! ». Si oui, vous pensiez peut-être que ses articulations étaient les plus fiables des baromètres. C’est en effet la croyance populaire de penser que le changement de temps, de climat ou de saisons influe sur les douleurs des maladies rhumatismales telle que la spondylarthrite ankylosante (SA).


De nombreuses études ont donc été menées dans plusieurs régions du monde. Du soleil d’Israël au froid de la Suède, en passant par la douceur de l’Italie et le climat tempéré de notre Hexagone, des chercheurs ont tenté de réaliser un tour du monde du ressenti des douleurs de patients atteints de maladies rhumatismales en fonction du climat.


La plupart des malades étudiés rapportent des douleurs d’intensité différente en fonction des saisons. Selon une étude française*, les patients atteints de SA se sentent en meilleure condition physique en été comparé à l’hiver. Par ailleurs, il semblerait que les patients atteints de SA ressentent les effets de basses températures et de hautes vitesses de vent sur les symptômes de leur maladie.


*Cohorte de 146 patients atteints de spondylarthrite ankylosante ayant rempli le questionnaire AS-AIMS2 quatre fois au cours d’une année.


La météo peut-elle affecter les articulations ? A-t-elle un effet sur l’humeur et le moral ? Il est important de distinguer les mesures objectives médicales de mesures plus subjectives comme la qualité de vie et l’humeur. Ainsi, les interactions sociales, la condition physique et le moral seraient améliorés en été et en vacances.


Même si la météo semble avoir un rôle, tous les scientifiques ne s’accordent pas sur le comment et surtout le pourquoi ? Les hypothèses sur le sujet sont multiples :
- Un environnement froid et des changements du taux d’humidité modifieraient la contraction et la dilatation de l’articulation et donc sur la douleur ressentie.
- Les basses températures rendraient le fluide dans les articulations plus épais, ce qui les rendrait plus rigides et plus douloureuses.
- Un climat ensoleillé et chaud rendrait les gens plus heureux et moins sensibles à la douleur.


En résumé, établir la preuve d’un lien scientifique entre douleur et climat n’est pas facile. Et même si vous ne pouvez pas faire la pluie et le beau temps, il est toujours important de dialoguer avec votre rhumatologue au sujet des douleurs que vous pouvez ressentir !

Ma Spondy et moi : Ensemble autrement

Ma Spondy et moi : Ensemble autrement

Les associations de patients

Le dialogue et la communication sont essentiels pour mieux vivre sa maladie. Les associations de patients représentent, pour vous et pour vos proches, un soutien précieux.

En Savoir plus